Encre à l’eau pour sérigraphie sur tissu : comment la rendre résistante aux lavages ?

Encre à l’eau pour sérigraphie sur tissu

Les encres à l’eau sont-elles adaptées aux professionnels de la sérigraphie ? Nous en sommes convaincus, et nous allons vous expliquer comment les choisir et les utiliser afin que le résultat ne soit pas seulement esthétique, mais aussi résistant.

  • Dans cet article, nous parlons de :
  • Pourquoi choisir des encres à l’eau pour la sérigraphie sur tissu ?
  • Quels sont les supports d’impression les plus adaptés à l’encre à l’eau ?
  • Encres de sérigraphie avec et sans réticulation automatique
  • Encre de sérigraphie à réticulation automatique
  • Comment améliorer la résistance de l’impression sérigraphique à l’eau sur tissu
  • Derniers conseils pour le choix de l’encre de sérigraphie à l’eau

La sérigraphie est une technique d’impression très résistante, c’est pour cette raison qu’il est fréquent de voir des tee-shirts ou des tote bags en coton encore en excellent état après plusieurs années de lavages. On peut dire que la sérigraphie sur tissu est l’une des techniques d’impression présentant la meilleure garantie de résistance dans le temps. Naturellement, cela n’est valable que si tout le processus d’impression est réalisé en bonne et due forme.

C’est pour cette raison que le choix de l’encre est fondamental, et vous trouverez ci-dessous un résumé du contenu du livre « Savoir sérigraphier », le manuel de sérigraphie que nous avons réalisé avec les experts de CPL Fabbrika et dans lequel nous vous expliquons les raisons pour lesquelles certaines encres de sérigraphie sur tissu et à l’eau résistent dans le temps et d’autres moins.

Pourquoi choisir des encres à l’eau pour la sérigraphie sur tissu ?

Vous pouvez imprimer de façon professionnelle et sûre avec une encre à l’eau qui, parmi ses points forts, a l’avantage (fondamental) d’être inodore et facile à nettoyer : elle part à l’eau, sans l’aide de solvant.
Avant toute chose, il est utile de rappeler qu’en sérigraphie, on ne parle pas de peintures ou de vernis. Le terme exact est « encres », ces dernières pouvant évidemment présenter des coloris différents.

Les encres à l’eau de sérigraphie sont particulièrement adaptées aux débutants, mais sont aussi utilisées par les sérigraphes qui impriment de grands tirages et veulent obtenir des résultats optimaux en termes d’impression et de résistance aux lavages. Par exemple, les encres Aquatech sont utilisées par les sérigraphes qui recherchent un résultat professionnel.

Il faut en effet mettre fin au mythe selon lequel l’encre à l’eau est un choix peu professionnel et inadapté si « on veut sérieusement faire de la sérigraphie ». C’est tout simplement faux.

Quels sont les supports d’impression les plus adaptés à l’encre à l’eau ?

  • En principe, on imprime à l’eau en sérigraphie lorsque les supports d’impression sont :
  • des tissus naturels, comme le coton ou le lin
  • des tissus synthétiques, mais il est nécessaire de faire un contrôle pour savoir de quel type de tissu synthétique il s’agit
  • du papier / carton, en veillant à ce que ces derniers n’aient pas été plastifiés. Dans ce cas spécifique, le problème de la résistance aux lavages n’est pas pertinent.

Mais alors, comment faire pour que les encres à l’eau offrent un excellent résultat et, surtout, résistent aux lavages ? Il s’agit d’une question qu’on nous pose très souvent.

Encres de sérigraphie avec et sans réticulation automatique

Pour répondre à la question posée dans le titre, c’est-à-dire comment rendre résistants aux lavages des tissus sérigraphiés avec des encres à l’eau, il faut adopter un langage plus technique et expliquer une différence fondamentale entre les différentes encres de sérigraphie.

  • Les encres à l’eau se divisent en deux grandes catégories :
  • les encres à réticulation automatique : elles sèchent et réticulent, c’est-à-dire qu’elles amorcent un processus chimique entre les molécules d’encre et le tissu à une température de 20 degrés centigrades.
  • les encres sans réticulation automatique : elles adhèrent au support et réticulent uniquement si elles sont chauffées à une température de 160 degrés

Il est donc évident que cette différence de température devient fondamentale si nous voulons obtenir une excellente tenue de l’impression dans le temps.

Encre de sérigraphie à réticulation automatique

À première vue ou au toucher, l’encre peut en effet sembler sèche dans les deux cas, mais les encres à réticulation automatique adhèrent véritablement au support, y compris à température ambiante ; en revanche, les encres sans réticulation automatique sont plus instables : si elles ne sont pas chauffées à 160 degrés, il n’y a pas de processus chimique complet et, par conséquent, les éléments graphiques et les dessins sérigraphiés n’adhèrent pas parfaitement au tissu.

Les encres à réticulation automatique sont privilégiées par les débutants : aucun équipement supplémentaire n’est nécessaire en dehors de la machine d’impression, il n’est pas nécessaire de sécher le tissu imprimé dans le four ou sous la presse à chaud. Cependant, au-delà de l’aspect pratique et rapide de l’impression, la résistance au lavage de ce type d’encre n’est pas toujours assurée.

Encre de sérigraphie sans réticulation automatique

Contrairement aux précédentes, les encres sans réticulation automatique sont utilisées par des professionnels qui disposent en atelier de tout l’équipement nécessaire pour chauffer le tissu après l’impression.
Une fois « soudées » au tissu (c’est-à-dire cuites, comme on dit dans le jargon) ces encres ont une meilleure tenue dans le temps. L’inconvénient est justement la nécessité d’un équipement spécifique pour chauffer le tissu à 160 degrés après l’impression.

Dans tous les cas, y compris dans les meilleures conditions de température, le durcissement de l’encre a lieu 72 heures après l’impression, par conséquent il ne faut jamais laver le coton avant ce délai.

Comment améliorer la résistance de l’impression sérigraphique à l’eau sur tissu

Si vous souhaitez utiliser les encres à l’eau à réticulation automatique et obtenir une excellente tenue, vous pouvez procéder en chauffant l’impression, ne serait-ce qu’avec un fer à repasser. De cette façon, vous limiterez les mauvaises surprises et pourrez obtenir une meilleure résistance de l’impression.

En revanche, la méthode du fer à repasser ne doit pas être utilisée pour les encres sans réticulation automatique, étant donné que la température du fer n’est pas contrôlable, et surtout qu’elle n’atteint pas les 160 degrés nécessaires à l’encre pour se fixer au coton. Dans certains cas, nous vous conseillons d’utiliser aussi un catalyseur : avec les encres professionnelles Modatex il est obligatoire, tandis qu’avec la ligne Texprint Amex il est uniquement conseillé.

Une fois que la différence entre les deux grandes catégories d’encres à l’eau pour la sérigraphie est claire pour vous, il est normal que vous vous demandiez : quel type d’encre suis-je en train d’utiliser ? Vous trouverez cette information dans la fiche technique de l’encre, un document que nous vous conseillons de toujours demander au producteur ou au distributeur au moment de l’achat.

Derniers conseils pour le choix de l’encre de sérigraphie à l’eau

  • Voici donc les questions que vous devez vous poser lorsque vous choisissez une encre à l’eau pour faire de la sérigraphie :
  • Sur quel support devez-vous imprimer ? Comme expliqué plus haut, nous conseillons l’encre à l’eau pour le coton ou le papier non plastifié, tandis que pour les autres tissus synthétiques il est nécessaire de réaliser une vérification technique.
  • Disposez-vous de l’équipement adapté pour chauffer l’encre après l’impression ?
  • N’oubliez pas que les encres à l’eau se divisent en deux grandes catégories : à réticulation automatique (elles sèchent à 20 degrés) et sans réticulation automatique (elles sèchent à 160 degrés). Cette information est fournie dans la fiche technique des encres. Choisissez l’une ou l’autre en fonction de l’équipement dont vous disposez.
  • Si vous choisissez une encre à réticulation automatique, vous pouvez opter pour une meilleure fixation en utilisant un fer à repasser qui, en revanche, ne doit jamais être utilisé dans le cas d’une encre sans réticulation automatique.

Vous trouverez ici toutes les encres à l’eau pour la sérigraphie
vendues par CPL Fabbrika

INSCRIVEZ-VOUS ET CRÉEZ VOTRE GUIDE DE SÉRIGRAPHIE SUR MESURE

  •  
    Strength indicator
  •  
  •  
    S’identifier | Mot de passe oublié

Pourquoi s’inscrire ?

  • Enregistrez les articles qui vous intéressent
  • Consultez-les à tout moment
  • Recevez notre newsletter et des conseils d’impression
  • Téléchargez un e-book regroupant des témoignages de sérigraphes français
  • Obtenez 5 % de réduction sur tous nos produits

Vous voulez nous poser une question?

ECRIVEZ ICI

Il existe au moins deux méthodes pour obtenir des impressions métallisées en sérigraphie. Il est possible d'utiliser, par exemple, des...

Nous sommes tous fans des encres à l’eau en sérigraphie. Mais il y a un problème : elles peuvent sécher sur...

S’il est bien organisé, un atelier de sérigraphie a besoin de peu d’espace : 2 mètres sur 3 peuvent suffire. Voici quelques...

Le processus sérigraphique se divise en deux grandes étapes : la partie graphique et l’impression. Est-il judicieux d’équiper un atelier pour...

Il existe au moins trois types de machines manuelles pour imprimer en sérigraphie. Nous allons vous aider à choisir le...

J’ai une machinede tampographie électrique. De quoi ai-je besoin pour pouvoir créer mes impressions ?Clichés, encres, feuilles pour l’impression sur...

Je vous écris car nous avons le problème suivant : lorsque nous récupérons les écrans de 120 fils, il arrive...

Je dois faire des sérigraphies avec des pochoirs sur des objets en cuir et en similicuir. Quel produit couvrant et...

La sérigraphie permet d'obtenir des effets très sophistiqués, mais il est nécessaire de maîtriser parfaitement les bases. En effet, même...