Encres à l’eau et problèmes de résistance au lavage. Quelles solutions ?

comment faire de l'impression avec des encres à l'eau

Pourquoi lorsque je fais une impression sérigraphique à l’eau sur du tissu en coton les inscriptions « s’effeuillent » dès le premier lavage, y compris après 4 jours de séchage ?

Marc

Lorsque l’encre à l’eau de type autopolymérisable, c’est-à-dire qui durcit à froid, ne résiste pas aux lavages, il y a plusieurs explications possibles.
Pour identifier la cause réelle, il est nécessaire de reparcourir toute la procédure effectuée, ainsi que de tenir compte du type de coton sur lequel l’impression a été réalisée.

Tissu : différents tee-shirts actuellement sur le marché et provenant souvent de l’Est ont subi un traitement visant à rendre le tissu plus brillant, afin de valoriser son aspect bien que le coton soit de faible qualité. Ce traitement empêche l’encre d’adhérer aux fibres du tissu.
Pour résoudre ce problème, il suffit de laver au préalable le tissu dans de l’eau chaude, même si cette action rend le tissu moins brillant et moins agréable à l’œil.
Ou bien il est possible d’effectuer le séchage dans un tunnel, y compris en utilisant une encre qui sèche à froid dans des conditions normales. Une autre solution consiste à acquérir des tee-shirts d’un coût supérieur, présentant cependant une meilleure aptitude à l’impression.

Encre : vous ne précisez pas l’encre qui a été utilisée : Modatex ou Texprint Mono ? L’encre Modatex est fournie avec une petite bouteille de catalyseur, qui en cas de séchage à froid doit être absolument utilisée.
L’encre Texprint Mono n’est pas fournie avec catalyseur, bien que pour un séchage en conditions critiques il soit possible d’ajouter le Texprint Catalyseur Universel, comme la fiche technique l’indique.
Dans tous les cas, le lavage doit être effectué avec le motif sur l’envers et jamais à plus de 30 °C.

Séchage : il doit avoir lieu à une température d’au moins 20 °C dans un environnement non humide. Le but est de faire sortir du tissu tout le contenu d’eau, en partie apporté par l’encre, en partie déjà présent dans le tissu. Si des molécules d’eau restent entre le tissu et l’encre, la polymérisation ne peut pas avoir lieu et la résistance de l’impression est par conséquent compromise.

En effet, l’inconvénient que vous rencontrez se manifeste à la saison la plus froide, ou bien en été, mais lorsque le climat est très humide.
Dans ce cas, un réchauffage à l’aide d’une presse à chaud ou du moins d’un décapeur thermique peut résoudre le problème.

DONNEZ VOTRE AVIS ET PARTAGEZ

Vous voulez nous poser une question?

ECRIVEZ ICI

Je cherche à acquérir des encres pour imprimer en sérigraphie des tatouages éphémères. Je cherche aussi de la colle à...

J’airéalisé des impressions avec l’encre Plast PF, mais après quelques lavages lapeinture s’est détachée. Est-ce dû à un problème de...

J’ai acheté chezvous l’encre Texprint Mono pour sérigraphie. J’ai le problèmesuivant : après les deux premières impressions, les suivantes sont...

Je voudrais personnaliser (avec logos et dessins) des raquettes de beach tennis en bois. Je voudrais savoir quelle est la...

On m’a toujours dit qu’il valait mieux le fixer sur le « côté » du cadre. Est-ce correct ? Marc La toile de...

Je dois imprimer un motif qui prévoit une bande horizontale de couleur rouge et une inscription sur celle-ci, en blanc....

Existe-t-il un tableau de conversion des mesh en fils/cm pour la toile de sérigraphie ? Antoine Étant donné que les mesh...

Pourriez-vous me dire quelle encre je dois utiliser pour imprimer des stylos en aluminium ? Et m’indiquer le diluant et le...

Je voudrais savoir s’il existe des encres Plastisol ultra soft et si vous les vendez sur votre site. J’ai beaucoup...